Les métiers de la finance

Les métiers de la finance

Risk Manager : missions, compétences, formations, salaire et évolution

La gestion des risques est devenue une priorité absolue pour les entreprises dans un monde financier de plus en plus volatile. Le Risk Manager joue un rôle essentiel en identifiant, évaluant et gérant les risques, assurant ainsi la sécurité et la pérennité des activités de l'entreprise.

Description du métier de Risk Manager

Le Risk Manager ou Manager des Risques est un acteur clé au sein de l'entreprise, responsable de la gestion du risque et de la mise en place de stratégies pour minimiser les risques de l'entreprise. En utilisant un référentiel (framework) de gestion du risque, il s'assure que les pratiques de l'entreprise sont conformes aux normes ISO et autres standards en vigueur. Il joue un rôle crucial dans l'infrastructure de l'entreprise, garantissant la stabilité et la prévention des risques.

En supervisant les systèmes d'information, le Risk Manager utilise des outils de reporting et des tableaux de bord (dashboard) pour monitorer les risques technologiques, opérationnels et industriels. Il collabore avec la direction générale pour élaborer et mettre en œuvre des plans de management des risques de l'entreprise, assurant ainsi une approche proactive et stratégique.

Quel est le rôle et les missions du Risk Manager ?

Gestion des risques et conformité

Le Risk Manager supervise l'ensemble des processus de management des risques de l'entreprise. Il identifie, évalue et mitige les risques en utilisant des outils quantitatifs et qualitatifs. Sa responsabilité est de garantir que toutes les opérations sont conformes aux normes ISO et autres référentiels en vigueur. Il met en place des procédures de contrôle interne et assure la sécurité de l'information à travers des audits réguliers et la gestion des cyber risques.

Pilotage de la performance en gestion des risques

Le Risk Manager analyse les performances de la gestion des risques, identifie les écarts par rapport aux objectifs fixés et propose des mesures correctives. Il élabore des tableaux de bord et des outils de reporting pour suivre l'évolution des indicateurs clés de performance (KPI). Il fournit à la direction générale des analyses précises et des recommandations basées sur des données analytiques.

Stratégie de gestion des risques et investissements

En collaboration avec la direction générale, le Risk Manager participe à l'élaboration de la stratégie de gestion des risques de l'entreprise. Il évalue les opportunités d'investissement, participe aux décisions de fusion, acquisition ou cession d'activités en considérant les risques encourus. Il réalise des études de marché et de faisabilité pour chaque projet stratégique.

Gestion des risques technologiques et de la cybersécurité

Avec l'augmentation des cyberattaques, la sécurisation des données financières et la mise en place de systèmes de contrôle interne robustes sont des priorités pour le Risk Manager. Il utilise des technologies avancées comme le machine learning et l'intelligence artificielle pour automatiser la détection des risques et optimiser les processus de cyber sécurité.

Supervision des risques opérationnels et RH

Le Risk Manager gère les services de gestion de crise et de sécurité au travail. Il veille à la conformité des opérations avec les normes de sécurité et les régulations juridiques. Il participe également aux processus de recrutement et de formation pour garantir que les équipes disposent des compétences nécessaires en gestion des risques.

Quelles sont les compétences nécessaires pour être un bon Risk Manager ?

Compétences professionnelles :

  • Maîtrise des normes ISO et autres standards de gestion des risques.
  • Expertise en gestion de crise et contrôle de gestion.
  • Compétences en analyse de risque et élaboration de tableaux de bord.
  • Connaissances en droit des affaires, droit social et droit du travail.
  • Maîtrise des outils de gestion (ERP, logiciels de reporting, applications analytiques).

Compétences personnelles :

  • Leadership et management : Capacité à diriger des équipes, à motiver et à coordonner les efforts des différents services.
  • Analyse et prise de décision : Capacité à prendre des décisions éclairées basées sur des analyses rigoureuses.
  • Communication : Capacité à expliquer les informations complexes de manière claire et concise à des interlocuteurs non spécialisés.

Quels sont les défis actuels rencontrés par un Risk Manager ?

Digitalisation et transformation numérique

La digitalisation des processus de gestion des risques est un enjeu majeur pour les Risk Managers. L'implémentation de logiciels de gestion intégrée (ERP) et l'utilisation de l'intelligence artificielle pour l'automatisation des tâches de gestion des risques sont des défis importants.

Gestion des risques financiers et de la cybersécurité

Avec l'augmentation des cyberattaques, la sécurisation des données et la mise en place de systèmes de contrôle interne robustes sont des priorités pour les Risk Managers.

Conformité réglementaire et fiscale

Le respect des réglementations financières et fiscales, en constante évolution, exige une veille permanente et une adaptation continue des procédures internes.

Comment devenir Risk Manager ?

Études et formations 

Pour devenir Risk Manager, il est généralement nécessaire de posséder un diplôme de niveau Bac+5 en gestion des risques, finance, ingénierie, ou audit. Les formations suivantes sont particulièrement appréciées :

  • Diplôme d'école de commerce avec spécialisation en gestion des risques ou en audit.
  • Master en gestion des risques, contrôle de gestion, ou finance.
  • Diplômes spécialisés comme le CFA (Chartered Financial Analyst) ou des certifications en cybersécurité.

L'EM Normandie propose des formations adaptées à ce métier, notamment le MSc Banking, Finance and FinTech. Cette formation permet d'acquérir les compétences nécessaires en analyse des risques, gestion de crise et stratégies de mitigation, offrant ainsi une préparation complète pour devenir un Risk Manager performant.

Expérience professionnelle

Une expérience significative dans des postes de responsabilité en gestion des risques ou en contrôle de gestion est indispensable. Les postes de chef de projet, auditeur ou responsable de la sécurité constituent des étapes clés vers la fonction de Risk Manager.

Quelles évolutions et perspectives de carrière pour un Risk Manager ?

  • Progression vers des postes de Directeur Général ou de membre du comité exécutif.
  • Opportunités dans des grands groupes, des PME ou des multinationales.
  • Possibilité de devenir consultant en gestion des risques ou de rejoindre des cabinets de management consulting.
  • Transition vers des fonctions de CRO (Chief Risk Officer) dans des contextes internationaux.
  • Gestion de filiales à l'étranger, impliquant des responsabilités supplémentaires et des défis économiques.

Quel est le salaire d'un Risk Manager ?

Le salaire d’un Risk Manager varie en fonction de l’expérience, de la taille de l’entreprise et du secteur d’activité :

  • Débutant : Salaire mensuel brut (approx.) : 3 500 € - 5 000 €
  • 2-5 ans d'expérience : Salaire mensuel brut (approx.) : 5 000 € - 7 500 €
  • 5+ ans d'expérience : Salaire mensuel brut (approx.) : 8 000 € et plus

Dans quel domaine évolue un Risk Manager ?

Des employeurs variés :

Le Risk Manager peut exercer dans divers types de structures, notamment :

  • Grandes entreprises et multinationales : Organisations de grande envergure avec des opérations internationales.
  • PME et ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire) : Entreprises de taille moyenne à grande, souvent locales ou nationales.
  • Secteur public et parapublic : Institutions gouvernementales ou semi-gouvernementales.
  • Associations et ONG : Organisations à but non lucratif et humanitaires.
  • Cabinets de conseil en gestion des risques : Entreprises fournissant des conseils spécialisés en gestion des risques.

La nature de son travail peut varier légèrement en fonction de son lieu d'exercice et de la taille de la société, englobant des responsabilités allant de la gestion de budgets restreints à la coordination de stratégies de gestion des risques complexes impliquant plusieurs départements.

Principaux domaines : 

Un Risk Manager évolue dans plusieurs secteurs, notamment :

  • Industrie et manufacturing : Gérant les risques dans des environnements de production.
  • Services financiers et bancaires : Supervision des risques dans des institutions bancaires.
  • Technologie et télécommunications : Gestion des risques dans des entreprises de haute technologie.
  • Santé et pharmaceutique : Supervisant les risques dans le secteur médical et pharmaceutique.

Ces secteurs variés offrent de nombreuses opportunités pour les Risk Managers, en fonction de leurs compétences et de leurs intérêts professionnels, permettant de se spécialiser dans des domaines comme la gestion des risques, la planification stratégique, la gestion de trésorerie, ou encore l'optimisation des processus.

En résumé

Le métier de Risk Manager est essentiel pour assurer la maîtrise des risques et la performance globale de l'entreprise. En tant que pilier central de la gestion des risques, le Risk Manager joue un rôle crucial dans l'orientation stratégique et la stabilité de l'organisation. Sa capacité à identifier, évaluer et mitiger les risques, à superviser les processus de gestion de crise et à assurer la conformité des pratiques est indispensable pour garantir la transparence et la résilience de l'entreprise.

Chiffres clés

Formation : Bac+5 ou plus en gestion des risques, audit ou contrôle de gestion, ou diplôme spécialisé

Salaire : 3 500 € brut pour un débutant et jusqu'à 8 000 € brut après 5 ans d'expérience

Métiers liés au poste de Risk Manager

  • Contrôleur de gestion
  • Auditeur interne ou externe
  • Responsable de la sécurité
  • Chef de projet
  • Consultant en gestion des risques