Table ronde de restitution du projet Post'Alim

13 décembre 2023

La Poste peut-elle assurer la logistique alimentaire localement ?

Faculté et Recherche

Les résultats de l’étude « Post’Alim », une initiative de recherche-action menée par l'EM Normandie en collaboration avec le Groupe La Poste et Saint-Lô Agglo avec le soutien de la Région Normandie et de l’Union Européenne, ont été dévoilés lors d’une table ronde le 5 décembre dernier à Saint-Lô. 

Partenaires du projet Post'Alim

Cette étude cherchait à étudier si une offre de La Poste visant à acheminer des produits alimentaires des fermes jusqu’aux points de vente locaux avait du sens et si elle était faisable. 

Pour Roland Condor, professeur associé en entrepreneuriat et titulaire de la chaire « Modèles Entrepreneuriaux en Agriculture » de l’EM Normandie :

L’étude a montré l’intérêt de recourir à un prestataire logistique comme La Poste alors que les charges de carburant des agriculteurs ont été multipliées par 3 depuis 2020 et que la réduction de l’empreinte carbone du transport et de l’agriculture est un objectif à atteindre. De nombreux producteurs ont, par ailleurs, beaucoup de points de vente à approvisionner et ressentent le besoin de se recentrer sur leur métier.

La Poste dispose d’avantages concurrentiels comme sa solide connaissance de la ruralité, ses infrastructures de transport et de stockage et sa mission de service public. Pour autant, cette expérimentation soulève une question plus vaste, que nombre d'acteurs se posent : celle de la création d'un service public alimentaire local. En effet, si les circuits alimentaires de proximité ont pour rôle d’alimenter la population en produits locaux de bonne qualité nutritive et de « faire tourner » l’économie des territoires, la question d’une prise en charge de la logistique alimentaire de proximité par l’Etat et les collectivités se pose.

Roland Condor

Roland CONDOR

Titulaire de la chaire "Modèles entrepreneuriaux en agriculture"

Le Havre