Retour aux témoignages
Brian May
David May

Responsable de programme chez Microsoft USA

Se tourner vers le domaine des nouvelles technologies

C'est mon premier stage en entreprise qui m'a amené vers le domaine des nouvelles technologies. C'est un stage que j'ai fait entre ma deuxième et ma troisième année à l'École.

J'ai intégré le groupe IBM Corporation que tout le monde connaît. Dès le départ, j'ai beaucoup apprécié de travailler dans le domaine de la tech et de l'innovation. Après mes études, j'ai décidé de m'orienter dans cette voie.

Je souhaitais également travailler dans un autre pays et avoir de l'expérience à l'international. C'est grâce à l'École que j'ai été recruté chez Oracle car un Alumni y travaillait. 

Il a découvert mon CV en ligne sur le site des Alumni et m'a recruté au sein de son entreprise. Ce fut mon premier pas dans le monde des technologies.

J'ai ensuite beaucoup évolué dans ce secteur en endossant différents rôles au sein de l'entreprise. Et quand cette personne a quitté l'entreprise pour partir chez SAP, je l'ai suivi. Nous avons collaboré pendant une période de 7 à 8 ans avant que je ne parte chez Microsoft. 

L'envie de travailler à l'international

J'aimais beaucoup la France mais j'avais vraiment envie de partir à l'international pour m'enrichir professionnellement et pratiquer d'autres langues. 

Je suis aussi parti parce qu'il y a beaucoup d'opportunités à l'international dans le domaine de la tech, probablement plus qu'en restant en France.

Quand tu acceptes d'être mobile dans le monde entier, tu t'ouvres à de nombreuses opportunités, bien plus que si tu restes dans un rayon de 50 km autour de chez toi. 

Évoluer tout au long de sa carrière

J'ai eu deux rôles essentiels durant ma carrière, l'un est purement orienté sur la vente en proposant des solutions technologiques à de grosses entreprises, alors que l'autre était plus orienté vers le côté technique et développement.

Le passage d'un secteur à l'autre a été un point d'étape crucial dans ma carrière. C'est à ce moment que j'ai senti que j'avais pris la bonne décision. J'étais bon dans le secteur de la vente mais je n'avais pas envie d'y consacrer toute ma carrière.

Il peut être épuisant de suivre sans cesse des objectifs commerciaux. J'en ai eu un peu assez de tout ceci. Dans le même temps, mon entreprise avait ouvert un poste de spécialiste des ventes dans le domaine de la tech. 

Ça a été le point de rencontre entre une opportunité et le besoin de m'éloigner du secteur de la vente.

Aujourd'hui avec le recul, je suis vraiment content d'avoir changé car les objectifs sont totalement différents. On réfléchit de manière plus stratégique plutôt que de toujours partir à la conquête de nouveaux contrats et de nouveaux clients.

Dans ce poste, je suis amené à réfléchir de manière plus large. Mon poste actuel consiste à former mes équipes sur la façon de développer des produits Microsoft pour coller au mieux aux besoins des consommateurs et générer des ventes.

En résumé, mon poste consiste à générer des produits qui soient les meilleurs possibles.

Rencontrer le succès et l'échec en entreprise

Il y a des fois où nous réussissons ce que nous entreprenons, et d'autres fois non. Cela ne signifie pas forcément que vous êtes mauvais. Il s'agit simplement d'un décalage entre ce que vous êtes en tant qu'individu et le rôle dans lequel vous êtes. Cela peut également venir de l'entreprise dans laquelle vous êtes, du management ou encore de l'état du marché.

On peut toujours apprendre de ses expériences, même quand les choses ne vont pas bien. Il faut dans ce cas essayer de prendre du recul et réfléchir à ce qui va bien et ce qui ne marche pas. 

Essayez de trouver les raisons de vos difficultés et surtout ne prenez pas cela personnellement.

La plupart du temps, ce n'est pas le manque de travail, de détermination ou d'implication qui sont en cause. Quand cela ne va pas bien, vous avez toujours la possibilité de changer de poste, d'entreprise et même de partir dans un autre pays.

Si cela ne marche pas là où vous êtes, il y a toujours un poste parfait pour vous quelque part.

Cela m'est arrivé lorsque je travaillais dans un service commercial et que les choses ne fonctionnaient pas aussi bien que je l'espérais. Je n'atteignais pas nécessairement mes objectifs. Aujourd'hui avec le recul, je me rends compte que le marché n'était pas prêt pour ce type de produit. De plus, le marché était vraiment fermé.

Je ne regrette pas cette expérience car j'ai appris beaucoup de choses. Ce genre d'échec n'est pas la fin du monde, c'est pour vous l'occasion d'apprendre pour vos futurs expériences en entreprise.

Mon poste actuel chez Microsoft

Je suis responsable de programmes chez Microsoft. Mon rôle consiste à développer la suite Azure Cloud en donnant les orientations stratégiques à mes équipes de développement.

Il faut que les programmes soient en adéquation avec les besoins du marché et des usagers. Il faut aussi pouvoir se démarquer de la concurrence.

Pour rester à jour dans le domaine des technologies, il faut se documenter en permanence.

Les grandes entreprises comme Microsoft ont tout à fait intégré ce besoin et nous accordent plusieurs jours par mois pour réaliser de la veille technologique. 

Rien qu'en interagissant avec nos collègues, nous apprenons beaucoup de choses car chacun se forme très régulièrement. 

L'excellence à la Française

Je pense qu'il y a beaucoup d'opportunités pour les étudiants français de partir travailler aux États-Unis, que ce soit dans la tech ou dans d'autres secteurs.

Les enseignements reçus en France permettent de venir s'exercer à l'étranger et développer ses compétences. Généralement, les travailleurs Français sont assez reconnus dans leur domaine. 

Pour venir travailler ici, il faut faire preuve d'adaptation. Exporter notre "French touch" peut-être assez charmant au début mais peut aussi être gênant. Il faut donc faire en sorte de s'intégrer et être flexible.

Il y a de nombreuses opportunités pour qui sait les saisir.

Retour aux témoignages