L'école dans les classements

17 mars 2022

L’EM Normandie progresse de 3 places dans le classement 2022 des écoles de commerce du Point

Classements

L’édition 2022 du palmarès des grandes écoles de commerce du Point est parue ce jeudi 17 mars 2022. Le Programme Grande Ecole de l’EM Normandie fait une belle progression de 3 rangs et se place en 16e position, ex-aequo avec ICN Business School.

Ce classement est construit autour de 6 thématiques : 

  • pédagogie : taux d’encadrement, accords de doubles-diplômes avec des établissements français, score des diplômés au TOEIC, chaires de recherche, etc.
  • international : part d’étudiants et de professeurs étrangers, portefeuille de partenaires universitaires pour les échanges et les doubles-diplômes, etc.
  • professionnalisation : taux d’insertion et salaires des jeunes diplômés, part d’étudiants en alternance, part de diplômés créateurs d’entreprise, etc.
  • sélectivité : moyenne au baccalauréat des intégrés, part de mentions « Très bien », etc.
  • recherche : nombre et qualité d’articles de recherche parus en 2020
  • accréditations : durée du grade de Master et du visa, accréditations internationales (AACSB, EQUIS et AMBA)

Le blason redoré de l’alternance

Ce dossier « Spécial Grandes Ecoles » revient sur le boom de l’alternance dans les cursus universitaires et les grandes écoles. Même en période Covid, le nombre d’apprentis a poursuivi sa croissance dans les business schools, « on avait 100 % de taux de placement » précise Elian PILVIN, directeur général de l’EM Normandie. Il explique également que « l’alternance est un accélérateur de croissance économique et aussi un catalyseur d’intégration et de mixité sociale ». 

International : campus ou échanges, que choisir ?

Fortement perturbées ces 2 dernières années, la mobilité internationale et l’envie d’expatriation restent intactes chez les étudiants. La rédaction du Point présente les 2 modèles : campus délocalisé et université étrangère partenaire. Les effets de la crise sanitaire ont ainsi démontré les avantages des campus délocalisés comme l’explique Elian PILVIN « quand on a eu 50 % des places fermées dans les universités à l’international, on a rapatrié nos étudiants dans nos locaux d’Oxford et de Dublin et on leur a assuré une expérience à l’étranger malgré tout ». Et Thibaut, étudiant à l’EM Normandie, dont l’expatriation en Asie a été annulée et a pu partir sur le campus d’Oxford, précise « les cours sont en anglais, l’administration parle français au cas où, mais en anglais de préférence. Les professeurs viennent majoritairement des universités de Londres. On sort du bâtiment de l’EM Normandie et on se retrouve mêlé aux étudiants d’Oxford et de Brookes, que l’on retrouve aux soirées ».

Découvrir le palmarès 2022 des Grandes Ecoles de commerce du Point
 

 

Marion RODIER

Marion RODIER

Responsable Classements Presse