Header vie école

22 mars 2024

L’EM Normandie accueille la nouvelle promotion du programme Wi-Filles porté par FACE Normandie

Vie de l'école

L’EM Normandie accueille sur son campus du Havre Wi-Filles, programme visant à sensibiliser des jeunes collégiennes d’établissements prioritaires de l’agglomération havraise aux métiers, usages et pratiques du numérique. L’école est partenaire depuis 3 ans de cette initiative portée par FACE Normandie.

Wi-Filles, conçu par la Fondation FACE (Fondation Agir Contre l’Exclusion) et son réseau, est un programme de sensibilisation et d’acculturation aux métiers, usages et pratiques du numérique destiné aux jeunes filles d’établissements scolaires identifiés Réseau d’Education Prioritaire. Il vise à leur faire découvrir les multiples facettes du digital et à les inspirer, en ouvrant le champ des possibles. En outre, il cherche à favoriser l'empowerment, la mixité des métiers et à lutter ainsi contre le décrochage scolaire.
Le projet a été lancé en 2019 à Rouen puis en 2021 au Havre après sa création au niveau national en 2018. En 2024, 6 promotions sont mises en place en Normandie : Le Havre, Rouen, Hérouville St Clair, Alençon, Cherbourg et Argentan. 
Wi-Filles bénéficie également d'un solide soutien grâce à ses partenariats avec la Caisse d'Epargne, le Contrat de Ville du Havre, SAP, EDF, la Fondation SNCF et la Fondation Legrand.

Wi-filles 2024
Les jeunes filles du programme Wi-Filles 2024 entourées de leurs marraines.

Cette année, le programme se déroule du 13 mars au 12 juin 2024, le mercredi après-midi, sur le campus du Havre de l’EM Normandie et du 29 avril au 3 mai pendant les vacances scolaires. 18 collégiennes en classe de 4ème à Léo Lagrange, Théophile Gautier, Gérard Philipe (Le Havre) et Gustave Courbet (Gonfreville l’Orcher), participeront à des ateliers animés par des professionnels bénévoles du monde du numérique ou de l’industrie.

Chaque collégienne est accompagnée par une marraine exerçant dans une entreprise de la région : TOTAL Energies, EDF, la Caisse d’Epargne, Moonahé, Picube et des établissements d’enseignement supérieur comme l’ENSM ou l’EM Normandie. Chaque marraine rencontre individuellement sa filleule, selon un rythme convenu entre elles. Elle doit l’aider à réfléchir à son orientation professionnelle, à son avenir et à renforcer sa confiance en elle. Ensemble, marraines et filleules participent aussi à des activités culturelles et à des visites d’entreprises, ouvrant ainsi de nouveaux horizons et centres d’intérêt aux jeunes participantes.

Être marraine d’une jeune élève de 4e a été pour moi une superbe expérience l’an passé que j’ai décidé de reconduire en 2024. J’ai pu voir ma filleule s’ouvrir et devenir plus à l’aise dans le groupe et avec elle-même. Encore aujourd’hui, les jeunes filles ne sont pas suffisamment encouragées à rejoindre les métiers du numérique et de l’industrie, alors qu’elles y sont autant légitimes que les garçons. En tant que femme ingénieure, j’ai dû lors de mes études me forger une place pour être autant respectée que mes camarades masculins et en m’engageant avec Wi-Filles, j’espère participer à rendre le chemin moins difficile pour les futures jeunes ingénieures qui passeront après moi !
Explique Mathilde Lavelle, Cheffe de projet à la Direction de l’Impact Sociétal et Environnemental de l’EM Normandie.

Wi-Filles est l’un des projets phares de FACE Normandie. Cette année, 6 promotions auront lieu simultanément au Havre, à Rouen, Caen, Alençon, Argentan et Cherbourg, ce qui représente près de 500 jeunes filles sensibilisées sur la Normandie et près de 80 participantes qui se sont portées volontaires pour participer à l’action, un chiffre en hausse par rapport à l’an passé. Nous sommes heureux de pouvoir porter ce projet pour la quatrième fois au Havre, c’est la récompense de tout le travail fourni depuis des mois par les équipes éducation de FACE Normandie. Nous avons la chance d’être accompagnés par des partenaires engagés, qui répondent présents, année après année, et permettent à l’action de continuer à grandir. Nous sommes fiers de pouvoir proposer à ces jeunes filles ce cadre de découverte, d’épanouissement et de bienveillance que représente Wi-Filles.
Ajoute Baptiste Guilbert, Chef de projet éducation Seine-Maritime et Eure de FACE Normandie.

Mathieu LOUISET

Mathieu LOUISET

Chargé de missions au Service Equilibre et Inclusion