Formation continue

VAE : validez votre expérience par un diplôme

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) permet de faire reconnaître vos compétences acquises par l’expérience professionnelle et personnelle.

Présentation

Inscrite dans le Code du travail, la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) permet de faire reconnaître vos compétences acquises par l’expérience professionnelle et personnelle, afin d’obtenir un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle. La VAE repose sur une procédure de vérification, d’évaluation et d’attestation des compétences par un jury.

La VAE permet :

  • d’obtenir une certification (diplôme, titre ou certificat de qualification professionnelle) inscrite au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)
  • de mettre en cohérence votre certification avec votre niveau de responsabilité
  • de faire reconnaître vos compétences
  • d’obtenir un niveau de qualification permettant d’accéder à une formation d’un niveau supérieur ou de s’inscrire à un concours
  • de changer d’emploi
  • d’évoluer professionnellement

Pour qui ?

Toute personne, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, qui justifie d’au moins un an d’expérience en rapport direct avec la certification visée. Cette expérience peut être une activité professionnelle salariée (CDI, CDD, intérim…), non salariée, bénévole, de volontariat, exercée en tant que sportif de haut niveau ou dans le cadre de responsabilités syndicales, d’un mandat électoral local ou d’une fonction élective locale.

Sont également prises en compte toutes les périodes de formation initiale ou continue en milieu professionnel.

Quels programmés concernés par la VAE ?

Niveau 1 :

Niveau 2 :

Les modes de financement

Le mode de financement diffère selon votre statut : salariés du secteur privé, agents du secteur public, demandeurs d’emploi, non-salariés (professions libérales, exploitants agricoles, artisans, commerçants, travailleurs indépendants)…
Le montant de la prise en charge est variable selon les financeurs.

Candidat Financement
Demandeur d'emploi (indemnisé ou non)

Pôle emploi

Financement de la région

Salarié (CDI, CDD, intérimaire) à l'initiative de l'employeur Financement au titre du plan de formation
Salarié (CDI, CDD, intérimaire) à son initiative

Financement par l'OPCA dans le cadre du CPF

Financement OPACIF (dans le cadre du congé VAE)

Agent de la fonction publique Administration ou établissement public
Non salarié (profession libérale, TNS) FAF non salariés, organismes collecteurs

En savoir plus

Le congé VAE (salariés du secteur privé)

Si la VAE relève de votre initiative et se déroule sur le temps de travail, vous devez au préalable demander une autorisation d’absence à son employeur. Si l’employeur accepte, vous pouvez alors partir en congé de validation des acquis de l’expérience (CVAE). Ce congé a une durée équivalente à 24 heures de temps de travail pendant lesquelles vous pouvez :

  • être accompagné pour l’élaboration de son dossier de validation et la préparation de la validation (entretien avec le jury et pour certaines certifications, mise en situation professionnelle)
  • réaliser les actions de validation.

Le financement des dépenses liées au congé VAE est à solliciter auprès de l’organisme collecteur chargé du congé individuel de formation (CIF) : le Fongecif ou autre Opacif dont relève l’employeur. En cas d’accord, il prend en charge la rémunération, ainsi que la totalité ou une partie des coûts liés à la VAE.
Si la VAE relève votre initiative et se déroule en dehors du temps de travail, vous n’avez pas besoin d’en informer votre employeur.

Si l’action de VAE est organisée à l’initiative de l’employeur (avec votre accord), le financement est assuré par l’entreprise dans le cadre du plan de formation.
 

Sophie Gaslonde
Sophie
Gaslonde
Ingénieur pédagogique en formation professionnelle et continue
+33 (0) 2 32 92 59 99
sgaslonde@em-normandie.fr