Formation continue

Formation continue : les financements

De nombreux financements sont possibles pour votre formation continue. Ils dépendent du profil et de la situation du candidat : salarié, demandeur d’emploi ou travailleur indépendant.

Quelles que soient la forme et la durée de son contrat de travail, le salarié peut se former en tout ou partie pendant le temps de travail. Le statut du salarié pendant la formation - c'est-à-dire sa rémunération, sa protection sociale, ses obligations à l'égard de l'employeur ou encore le mode de prise en charge des coûts de la formation - dépend du cadre juridique dans lequel il se trouve : plan de formation de l'entreprise, Projet de transition professionnelle (ex CIF), Compte Personnel de formation (CPF ex DIF), périodes de professionnalisation, etc…

Les dispositifs nationaux

Vous êtes salarié ?

Le projet de transition professionnelle

Le projet de transition professionnelle s'est substitué au CIF (Congé Individuel de Formation). il permet aux salariés souhaitant changer de métier ou de profession de financer des formations certifiantes et diplômantes en lien avec leur projet. Le salarié peut bénéficier d’un droit à congé et d’un maintien de sa rémunération pendant la durée de l’action de formation.

Depuis le 1er janvier 2020, les commissions paritaires interprofessionnelles (CPIR) - appelées associations Transitions Pro (ATpro ) -sont chargées de prendre en charge financièrement les projets de transition professionnelle des salariés. La CPIR peut également prendre en charge les frais de transport, de restauration et d’hébergement occasionnés par la formation suivie par le salarié qui exécute un projet de transition professionnelle.

Le CPF (Compte Personnel de Formation)

En vigueur depuis le 1er janvier 2015. Il permet à tous les salariés, demandeurs d'emploi et jeunes diplômés sortis du système scolaire, de disposer d'un compte de formation qui les suit tout au long de leur carrière. Ce compte est crédité de 24 heures par an jusqu'à 120 heures, puis 12 heures par an jusqu'à 150 heures pour les salariés à temps plein et au prorata pour ceux à temps partiel ou en CDD.

Une des principales différences avec le DIF est la possibilité de transférer ses heures de formation acquises après un changement ou une perte d'emploi.

Que ce soit à titre individuel ou avec l'accord de son employeur, le salarié dispose de son compte de formation de façon autonome, et le gère lui-même sur www.moncompteactivite.gouv.fr

Le compte personnel de formation est destiné à financer des formations obligatoirement qualifiantes et  «  correspondant aux besoins de l'économie prévisibles à court ou moyen terme  » notamment celles qui sont inscrites au Répertoire national des certifications professionnelles, les certificats de branches, les formations permettant d'acquérir le socle de connaissances et compétences (maîtrise de la langue française, connaissances de base en mathématiques…).

Dispositif FNE

Toute entreprise ou association touchée par les conséquences économiques de la crise du COVID-19 et ayant recours à l’activité partielle est éligible au dispositif FNE, sans critère de taille.

Tous les salariés en activité partielle ou non peuvent bénéficier du dispositif FNE-Formation pour suivre l’une des formations éligibles, quel que soit la taille ou le secteur d’activité de leur entreprise, par simple demande écrite à la DIRECCTE. La prise en charge est automatique pour les formations n’excédant pas les 1 500 € TTC alloués. Pour les autres programmes, l’aide pourra être proratisée afin que le nombre d’heures financées respecte le volume d’heures indemnisées au titre de l’activité partielle.

Cette aide peut être cumulée avec le Compte Professionnel de Formation (CPF).

Vous êtes travailleur indépendant ?

Si vous cotisez pour la formation professionnelle au RSI ou à l'URSSAF selon votre activité, vous pouvez avoir accès au financement de formation.

Plus d'informations sur :

  • AGEFICE (Association de Gestion du Financement de la Formation des Chefs d'Entreprises)
  • FIFPL (Fonds Interprofessionnel de Formation des Professionnels Libéraux)
  • FAFPM (Fonds d'Assurance Formation de la Profession Médicale)

Important : la demande doit être faite deux mois avant le début de la formation

Les dispositifs régionaux

Vous êtes demandeur d'emploi ?

AIF (Aide Individuelle à la Formation)

Elle concerne les demandeurs d'emploi normands qui désirent suivre une formation qualifiante ou diplômante. L'aide régionale porte exclusivement sur le coût pédagogique de la formation. Une participation est laissée à la charge du bénéficiaire selon ses ressources. En savoir plus

La formation : déductible de vos revenus imposables

Si vous financez tout ou partie de votre formation, vous pouvez déduire cette action de vos impôts en frais réels. En savoir plus

FORMATION
CONTINUE